Loading...

mercredi 11 janvier 2012

Mesure de la performance indicateurs et tableaux de bord (QSE) Part 5/5


Mesure de la performance indicateurs et tableaux de bord, Qualité, Santé Sécurité, Environnement Part 5/5

ETAPE 5/5

1.     L’élaboration d’un tableau de bord.

Le but du tableau de bord est de mettre en évidence les actions qui s’imposent pour atteindre les objectifs et améliorer les processus.
C’est donc un outil de pilotage pour la direction de l‘organisme.
C’est auprès de la personne à qui s’adresse le tableau de bord qu’il convient donc de s’enquérir des indicateurs qu’elle souhaite voir apparaître dans son tableau de bord en fonction de ses objectifs.
Il faut simplifier la présentation des indicateurs et des tableaux de bord comme par exemple l’utilisation de courbes, et de schémas.
La représentation du nombre d’indicateurs ne doit pas être trop important, pour éviter une surcharge du tableau de bord.
Le jeu de couleurs peut aussi être utilisé pour mettre en évidence des changements d’états, des tendances et des positions par rapport à un seuil.
Le tableau de bord peut reprendre directement des indicateurs, ou combiner plusieurs indicateurs pour présenter l’information comme souhaitée.
Les informations présentées doivent être validées par les clients des indicateurs et des tableaux de bord.
Par ailleurs, il est important de prendre en considération le public visé par les tableaux de bord afin que ceux-ci soient adaptés au public. Il faut donc que le tableau de bord soit compréhensible pour ses lecteurs. Par exemple, le choix de la représentation de l’indicateur sous forme de radar risque d’être plus difficile à interpréter pour le grand public.

Scénario :

On prendra l’exemple d’une entreprise de déshydratation de luzerne et de pulpe de betterave qui emploie 45 personnes sous la tutelle de 11 cadres dirigeants. Cette entreprise est une ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement) soumis à autorisation au titre d’installation de combustion. En effet, elle assure la collecte, la déshydratation, le conditionnement et le stockage de luzerne et de pulpe de betterave destinée à l’alimentation animale. Pour cela, elle utilise des fours spécifiques appelés sécheurs qui provoquent l’évaporation de l’eau présente dans les fourrages. Ces fours fonctionnent soit au gaz, soit au charbon, soit au fioul.

2.     Présentation des aspects environnementaux ayant un impact sur l’environnement :
Les principaux rejets de l’entreprise se font dans l’air. Ce sont essentiellement des gaz de combustion de type : NOx, SOx, CO2 ; des COV sous formes de poussières (résidus de charbon et matières organiques) ; et de vapeur d’eau. Les impacts sur l’environnement de ces rejets, dont principalement les poussières sont les dépôts sur terrains avoisinants et l’inhalation de ces poussières par les êtres vivants. Ce dernier cas peut se révéler le plus dangereux pour les personnes sensibles tel que les enfants, les personnes âgées et  les personnes avec des problèmes respiratoires.
Cette entreprise a mis en place un système de cotation binaire pour savoir si oui ou non elle respecte les limites fixées par la loi. En l’occurrence, son critère principal d’évaluation est la maîtrise des émissions atmosphériques pour être en conformité avec la réglementation en vigueur. Pour cela, elle fait réaliser par un organisme agréé : 5 relevés de poussières par an et 3 relevés de gaz par an. Les données de ces relevés serviront à élaborer des indicateurs environnementaux.

·       Création d’indicateurs :

Ø  Champ de la mesure
o   La mission concernée consiste à obtenir les mesures des rejets atmosphériques.
o   Les objectifs définis sont de respecter la réglementation en vigueur.
o   Les priorités sont de résoudre les problèmes de rejets au plus vite.
o   Le processus qu’il est nécessaire d’améliorer est le système de filtration des rejets. Ainsi, le champ de mesure entre dans le cadre des rejets atmosphériques où les limites correspondent à des seuils à respecter

Ø  Les Objectifs
o   Le résultat que l’on cherche à atteindre est de respecter les seuils réglementaires c'est-à-dire que les émissions soient inférieures à ces seuils.
o   Les buts d’amélioration consistent à réduire les rejets atmosphériques.
o   L’objectif est donc de réduire les rejets dans l’air de façon à respecter les seuils réglementaires.

Ø  Les critères et paramètres des indicateurs
Les critères de cet objectif sont :
o   Oui, je respecte la réglementation car je suis sous le seuil réglementaire.
o   Non, je ne respecte pas la réglementation car je dépasse le seuil réglementaire.
o   Alerte, je me rapproche dangereusement du seuil.
Puis, on reprend les données des relevés de poussières et gaz qui vont quantifier ces critères. Avec ces données, on obtient les paramètres suivants :
o   nombre de fois, qu’on respecte la réglementation.
o   nombre de fois, qu’on ne respecte pas la réglementation.

Ø  Formats et seuils des indicateurs

Le format correspondant aux indicateurs est le ratio car les indicateurs qui vont suivre sont mesurés en kg/h ou mg/Nm3.
o   Mesure de la concentration moyenne en poussière dans l’air rejeté selon la chaîne de traitement des fourrages et selon le mode de combustibles utilisé.
o   Mesure du flux horaire des rejets en NOx selon le type de combustible.
L’objectif à atteindre peut amener à définir des seuils pour les indicateurs. En l’occurrence Ici, les seuils à atteindrent sont :
o   de 200 mg/Nm3 pour la concentration moyenne de poussières rejetées.
o   de 12 kg/h pour les flux horaires des rejets en NOx.

Ø  Détermination de l’effet valorisé

Les deux indicateurs précédents correspondent à un effet quantitatif dans la mesure où ils prennent des valeurs numériques traduisant une intensité de charge environnementale.

·       La représentation et le suivi des indicateurs

Voici, la représentation de l’indicateur de mesure de la concentration moyenne en poussière dans l’air rejeté selon la chaîne de traitement des fourrages et selon le mode de combustibles utilisé :
Figure 1 : Exemple de représentation d’un indicateur.



On retient de ce graphique, que la concentration en poussière dépasse plusieurs fois le seuil réglementaire. L’entreprise a alors mis en place un programme de remplacement du système de filtration, pour diminuer les rejets de poussières.

Voici, la représentation de l’indicateur de mesure du flux horaire des rejets en NOx selon le type de combustible :
Figure 2 : Autre exemple de représentation d’un indicateur



 



Dans la mesure où aucun des flux horaires n’est supérieur au seuil, alors il n’est pas nécessaire d’engager un programme d’amélioration.

Par ailleurs, voici d’autres indicateurs qui entre dans le cadre de l’EPE :
o   ICE : épaisseur du dépôt de poussière au alentour de l’usine.
 Concentration d’un produit spécifique dans l’air ambiant
o   IPE : IPM : nombre d’action de formation et d’information du personnel
o   IPO : quantité de lixiviats contenue dans des bassins de décantation.

·       Représentation d’un tableau de bord
Voici la représentation d’un tableau de bord qui résume toutes les étapes depuis les aspects environnementaux jusqu’à la réalisation de l’objectif :
Figure 3 : Exemple de tableau de bord
Date

Aspects environnementaux

Impacts environnementaux


Objectifs

XX/XX/XX
Rejets de poussières
Dépôts de poussières

< 200 mg/Nm³
XX/XX/XX 
Rejets de NOx
pollutions atmosphériques
< 12 Kg/h

Indicateurs

Mesures adoptées

Résultats obtenus


Réalisations objectifs

concentration de poussière
Installation de filtres
diminution des rejets

Non

Flux horaire des rejets de NOx selon combustible.

Changement de combustible
utilisation préférable du fioul
oui

Les références bibliographiques sont disponibles sur simple demande.


Cette vidéo se sectionne en cinq parties

Retrouvez chaque semaine différentes vidéos de Jean-Claude Victor ou de Julien Victor traitant des sujets sur le management des risques en lien avec les thématiques Qualité, Sécurité, Environnement et développement durable.

liens:
http://www.angatsha.com
http://www.jcvictor-environnement.com/

Suivez nos actualitées sur:

Twitter: http://twitter.com/Angatsha
Facebook: http://www.facebook.com/angatsha
Blogspot: http://angatsha.blogspot.com/ http://jean-claudevictor.blogspot.com/ http://angatsha.tumblr.com/

Performance measurement indicators and dashboard, Quality, Health Safety and Environment Part 5 / 5

This video is sectioned into five parts

Find videos from different every week Jean-Claude Julien Victor Victor or dealing with issues on the management of risks related to the themes Quality, Safety, Environment and Sustainable Development.

links:
http://www.angatsha.com
http://www.jcvictor-environnement.com/

Follow our actualitées on:

Twitter: http://twitter.com/Angatsha
Facebook: http://www.facebook.com/angatsha
Blogspot: http://angatsha.blogspot.com/ http://jean-claudevictor.blogspot.com/, http://angatsha-world.blogspot.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire